Compte rendu de l’atelier “Energie”

19 août 2019 0 Par LaurentD


Liliane Galley, candidate fribourgeoise au Conseil national

Compte-rendu de l’atelier énergie

Energie, de quoi parle-t-on ?
• Il s’agit de chaleur, d’électricité et de carburants servant aux chauffages, au transport de biens et de personnes, à l’agriculture et à l’industrie. Les questions de mobilité et d’agriculture sont volontairement peu abordées dans les discussions car elles font l’objet d’autres ateliers.
• L’énergie est une problématique importante car 80% des rejets de CO2 y sont liés
Objectifs selon l’association négaWatt : sobriété, efficacité et énergies renouvelables
• Réduire les besoins en énergie par la sobriété
• Réduire la consommation d’énergie par l’efficacité
• 100% d’énergies renouvelables pour le solde incompressible

Résumé des discussions et propositions de mesures :

ThèmeProblématique et objectifMesures incitatives et/ou dissuasives
SobriétéNous consommons de manière surdimensionnée par rapport à nos besoins.
Objectif : passer du superflu au nécessaire, diminuer l’utilisation d’énergie en réduisant la taille (p.ex. des voitures, frigos, etc.), l’usage (moins souvent) et en favorisant la coopération (co-voiturage, partage d’outils ou appareils, etc.)
Effet attendu : – 20%
• Développer et soutenir des campagnes d’information et de sensibilisation sur la manière de vivre plus sobrement (ex : 5 R de Zero Waste)
• Impôt progressif sur l’utilisation des biens communes (m2, eau, électricité). Plus on consomme, plus on paie, ce qui n’est pas le cas actuellement ou les tarifs sont parfois dégressifs.
• Choisir de solutions low-tech pour ses usages personnels (chauffage à bois, appareils manuels plutôt qu’électriques, frigos simples plutôt qu’avec une machine à glaçons, etc.)
EfficacitéBeaucoup d’énergie est perdue lors de la production, les appareils sont trop gourmands en énergie ou sont très vite obsolètes
Objectif : réduire la perte d’énergie à la production et à la consommation
Effet attendu : – 40%
• Interdiction de l’obsolescence programmée
• Rénovation du bâti (éviter la destruction) avec des incitations fédérales visant le zéro CO2 en 2040.
• Ne pas dépasser le « seuil d’aberration » lors de rénovation de bâtiments : lorsque l’énergie grise dépensée pour les solutions de rénovation dépasse l’économie d’énergie réalisée ensuite sur l’exploitation du bâtiment.
• De manière générale, éviter les délires « high-tech » gourmands en énergie grise et privilégier les solutions simples ou « low-tech »
• Modifier la loi sur l’aménagement du territoire pour la doter d’instruments favorisant la densification du bâti (instruments qualitatifs et non quantitatifs)
• Encourager l’intégration du MoPEC 2014 (Modèle de prescriptions énergétiques des cantons) dans les lois cantonales
Énergies renouvelablesAvec des mesures visant la sobriété et l’efficacité, on peut réduire notablement les besoins en énergie. Le solde peut provenir uniquement des énergies renouvelables.
Objectif : favoriser la production d’énergie solaire et de l’éolien. Ces deux sources sont complémentaires (régions et moments de la journée) et permettent d’éviter les problèmes de stockage.
Effet attendu : 0% d’énergie nucléaire ou provenant des énergies fossiles
• Modification de la loi sur l’énergie afin d’accélérer la mise en œuvre de la stratégie énergétique 2050 et la rendre effective en 2030
• Pour le solaire, l’objectif 2050 n’est pas suffisamment ambitieux car nous l’atteindrons avec les mesures actuelles. Atteindre le but en 2030 implique de tripler les installations actuelles. Cela est réaliste et génèrerait un coût supplémentaire de 90 mio qui pourrait être financée par une augmentation de la taxe sur l’électricité (dont la part de 30% supportée par les ménages équivaudrait à 6.- de plus par année)
• Éolien : difficile d’avancer en raison de nombreuses procédures de recours (actuellement 18). Retard pris par la Suisse par rapport aux pays voisins : la mise en œuvre prévue pour 2050 en CH correspond à la réalité 2014 en Autriche !
• Octroyer le tarif de base par défaut pour l’électricité verte/bleue/renouvelable. Moyen de dissuasion de consommer de l’électricité provenant des énergies fossiles qui coûterait plus cher (le contraire de ce qui se fait actuellement).
• Augmenter la taxe sur le CO2 de manière régulière et planifiée (incitation à changer rapidement)
• Valoriser le bois pour la production de chaleur
• Former du personnel en Suisse pour la pose de panneaux solaires
• L’idée de fabriquer des panneaux solaires en Suisse est évoquée mais abandonnée en raison du manque de faisabilité (marché trop petit – production de 10 GW au minimum)